L'INCROYABLE PARCOURS DE MALCOLM X ET SA CONVERSION À L'ISLAM

L'INCROYABLE PARCOURS DE MALCOLM X ET SA CONVERSION À L'ISLAM

Cela fera bientôt 50 ans que Malcolm X nous a quitté, le 21 février 1965. Egalement connu sous le nom d'El-Hajj Malek El-Shabazz, il est un prêcheur musulman afro-américain, orateur et militant des droits de l'homme. Son combat aux Etats-Unis contre la ségrégation raciale et pour défendre les droits des religions est toujours d’actualité, bien des années après.

Malcolm connaît une enfance mouvementée bien qu’il affirme avoir été l’un des noirs les plus acceptés par la communauté blanche à l’époque. Son ambition était de devenir avocat, mais cela semblait plutôt compromis en cette période, en raison de sa couleur de peau. Malcolm se cherche et ne sachant pas quoi faire de sa vie, il tombe dans la petite délinquance et est emprisonné après avoir tenté de voler une montre dans une bijouterie. Il est alors condamné à 10 ans de prison. En prison, Malcolm gagne le surnom de « Satan », du fait de sa haine pour la religion catholique. Pendant cette période, il correspond avec son frère Reginald et échange avec lui des idées à propos de Nation of Islam, mouvement auquel Malcolm se convertit par la suite. L'organisation a une idéologie marquée par trois thématiques principales : une forme très hétérodoxe d'islam, un vigoureux nationalisme noir (revendication d'un État pour les noirs dans le sud des États-Unis) et un total rejet des Blancs considérés comme l'incarnation du démon sur la terre.

Peu après sa sortie de prison, Malcolm change son nom de famille pour X. Malcolm explique que ce nom représentait le rejet de son « nom d'esclave » en l'absence de son véritable nom d'origine africaine. Plus tard dans l’année il multiplie les effectifs des fidèles en peu de temps. Malcolm X dégage une très grande énergie et est capable de travailler d'un jour sur l'autre avec seulement quatre heures de sommeil ou moins. Il lit beaucoup, et lorsqu'il adhère à une cause, il s'y dévoue entièrement. A cette époque Malcolm X prononce de nombreux discours haineux, appelant à la haine des Blancs, se réjouissant lorsqu'un avion d'Air France "plein de Blancs" s'écrase ou lorsque Kennedy est assassiné. Malcolm X joue un rôle important dans la conversion du boxeur Cassius Clay, qui rejoint officiellement Nation of Islam en 1964, qui change d'abord son nom pour celui de Cassius X, en l'honneur de Malcolm, puis prend celui de Muhammad Ali.

Au début des années 60, Malcolm X renforce son éloignement du groupe Nation of Islam, soupçonnant son dirigeant de plusieurs affaires d’adultère, contraire aux principes du mouvement, puis des désaccords politiques se font sentir. Le 8 mars 1964, il annonce officiellement qu'il quitte Nation of Islam. Le 12 mars, il annonce la fondation de sa propre organisation religieuse, « The Muslim mosque inc. ».

Peu de temps après, il se convertit à l'islam sunnite orthodoxe49. Le 13 avril 1964, Malcolm X part de l'Aéroport international John-F.-Kennedy pour faire le pèlerinage à La Mecque (le hajj) dont il revient sous le nom musulman de Malik El-Shabazz. Au sujet de son pèlerinage, Malcolm écrira une lettre particulièrement touchante dans laquelle il s’exprime ainsi :

«  Jamais je n’ai connu d’hospitalité aussi sincère ni de fraternité aussi bouleversante que celles des hommes et des femmes de toutes races réunis sur cette vieille Terre Sainte, patrie d’Abraham, de Mohamed et des autres prophètes des Saintes Écritures.  Durant toute la semaine qui vient de passer, j’ai été à la fois interdit et charmé par la bonté et la gentillesse déployées, autour de moi, par des personnes de toutes les couleurs. J’ai eu la chance de visiter la cité sainte de la Mecque, j’ai fait sept fois le tour de la Ka’aba, guidé par un jeune nommé Mohammed; j’ai bu l’eau du puits de Zam-Zam, j’ai fait sept fois l’aller-retour, en courant, entre les collines de Safa et Marwa.  J’ai prié dans l’ancienne cité de Mina et j’ai prié sur le Mont Arafat. 
Il y avait des dizaines de milliers de pèlerins, qui étaient venus de partout à travers le monde.  Ils étaient de toutes les races, il y avait des blonds aux yeux bleus et des noirs africains.  Mais nous nous soumettions tous aux mêmes rituels, dans un esprit d’unité et de fraternité que mes expériences, aux États-Unis, m’avaient amené à croire impossible entre un Blanc et un Noir. L’Amérique a besoin de comprendre l’islam, parce que c’est la seule religion qui ignore le racisme. ».

Profondément marqué par ce voyage, il n’en perd pas moins son discours légèrement violent parfois. En rentrant il s’exprimera ainsi dans un discours célèbre : «  Si l'homme blanc ne veut pas que nous soyons contre lui, qu'il cesse de nous opprimer, de nous exploiter et de nous dégrader. Que nous (les noirs) soyons chrétiens, ou musulmans, ou nationalistes, ou agnostiques, ou athées, nous devons d'abord apprendre à oublier nos différences. […]Je ne suis pas un Américain. Je suis l'une de vingt-deux millions de personnes noires qui sont les victimes de l'américanisme […] Il y aura des cocktails Molotov ce mois-ci, des grenades à main le mois prochain, et autre chose le mois suivant. […] Ce sera la liberté, ou ce sera la mort53. C'est la liberté pour tous ou liberté pour personne. » Peu de temps après son retour de La Mecque, Malcolm X fonde l'« organisation pour l'unité afro-américaine », un groupe politique non religieux. Il affirme ainsi sa volonté de mener à la fois une lutte religieuse pour l'islam, et une lutte politique pour les Noirs, les deux fonctionnant de façon autonome.

Les tensions entre Malcolm et le groupe Nation Of Islam sont toujours palpables. En 1965, sa maison fait l’objet d’un attentat à la bombe. Le 21 février 1965, Malcolm X prononce un discours dans le quartier de Harlem, à New York, devant un auditoire de quatre cents personnes, dont son épouse et ses enfants. Voyant la foule s’agiter, Malcolm appelle au calme lorsqu’un membre des Blacks Muslims s’avance vers lui avec un fusil et l’atteint au ventre. Malcolm X tombe en arrière, tandis que deux autres personnes lui tirent 21 fois dessus avec des revolvers. Son trajet à l’hôpital lui sera fatal, trois membres de Nation of Islam seront reconnus coupables d’assassinat.

En mourant, Malcolm X laissera une empreinte indélébile dans l’Histoire et ses idées seront reprises dans plusieurs nations. Il apparaît comme un révolutionnaire ayant participé à l’amélioration des droits des Noirs en Amérique. Malcolm X est sans contestation possible l’un des musulmans les plus investit de son histoire ayant participé à améliorer les conditions des américains et fait avancé la lutte contre le racisme à travers le monde.

Faites vivre cet article, partagez-le à vos connaissances !

Inscris-toi à la newsletter

Nabil Rédacteur

Passionné de l'internet depuis que je suis né dedans, j'écris sur des sujets divers et variés. Vous pouvez m'écrire à nabil@hayet.com

Les commentaires