Michael Bennett en soutien au palestinien

Michael Bennett en soutien au palestinien

Michael Bennett est l'un de ce joueur de foot Américain qui a refusé d'être utilisé pour soutenir Israel dans le cadre d'une tournée en terre sainte. A chacun sa résistance et sa réponse à Donald TRUMP et au gouvernement israélien. Les soutiens et les mouvements sionistes sont nombreux et puissants outre atlantique. cette prise de position est donc une prise de risque considérable pour ce jour de NFL.
Un peu partout à travers le monde, les réactions se multiplient et les soutiens à l cause palestiniennes également.
Cette décision de TRUMP, aussi déplorable soit elle, a néanmoins réussi à réunir et mobiliser les gens à travers le monde.



« L’un de mes héros a toujours été Muhammad Ali et je sais qu’il a toujours soutenu fermement le peuple palestinien »


« Cher Monde,

Il était prévu que je me rende en visite en Israël en compagnie des collègues qui jouent en NFL aussi. J’étais excité à l’idée de découvrir de mes propres yeux cette partie remarquable et historique du monde. J’ignorais, jusqu’au moment où j’ai lu dans le Times of Israel un article parlant de cette visite, que mon itinéraire avait été élaboré par le gouvernement israélien dans le but de faire de moi – ce sont les mots des responsables du gouvernement – ‘une personne susceptible de créer l’opinion et d’influencer le public’ et qui serait alors ‘un ambassadeur de bonne volonté’.

On ne m’utilisera pas de la sorte. Quand j’irai en Israël – et j’ai l’intention de m’y rendre –, ce sera pour voir non seulement Israël, mais aussi la Cisjordanie et Gaza, de sorte que je pourrai voir quelle existence mènent les Palestiniens, qui appellent cette terre leur patrie depuis des millénaires.

L’un de mes héros a toujours été Muhammad Ali. Je sais qu’Ali a toujours soutenu fermement le peuple palestinien, qu’il a visité des camps de réfugiés, qu’il a participé à des rassemblements et qu’il a toujours voulu être ‘une voix pour les sans-voix’. Je veux être moi aussi ‘une voix pour les sans-voix’ et je ne puis le faire en participant à ce genre de voyage en Israël.

Je sais que cela irritera certaines personnes et en inspirera d’autres. Mais sachez, s’il vous plaît, que je ne l’ai pas fait pour vous, mais pour être en accord avec mes propres valeurs et ma propre conscience. Comme le champion olympique des Jeux de 1968, John Carlos, le répète sans cesse : « Il n’y a pas d’engagement partiel pour la justice. Vous êtes engagé, ou vous ne l’êtes pas. » Eh bien, moi, je le suis.

Bien sincèrement,

Michael Bennett »

Faites vivre cet article, partagez-le à vos connaissances !

Inscris-toi à la newsletter

Les commentaires