TV : Une semaine en mode Muslim ??

Emission TV : Une semaine en mode

Un documentaire de la Channel 4 en Royaume Uni, une femme blanche prend a l'apparence d'une musulmane pakistanaise afin de connaître l'attitude et les réactions du public.

Pour que le programme soit crédible, des maquilleurs ont assombri la peau de Katie Freeman et lui ont donné un nez prothétique. Elle était vêtue de vêtements musulmans traditionnels, y compris un hijab.

Les polémiques ont été nombreuse autour de ce programme TV.
"(...)Nous louons toutefois les objectifs apparents du documentaire - pour mieux comprendre la réalité de l'islamophobie, qui est devenue socialement acceptée dans l'ensemble de la société".

Dans un communiqué de presse annonçant le documentaire, Channel 4 a déclaré qu'il s'agissait "d'un programme immersif qui explorera ce que c'est que d'être musulman en Grande-Bretagne aujourd'hui et remettra en cause certains des préjugés que les différentes communautés du Royaume-Uni entretiennent entre elles".

Le programme, réalisé par The Garden Productions, a utilisé "des méthodes radicales ... pour offrir un aperçu de la vie quotidienne des gens de deux cultures distinctes".

Freeman, 44 ans, une assistante médical du NHS (Nations Health care) qui vit dans une région à prédominance blanche dans le nord-ouest de l'Angleterre, reçoit du maquillage et des prothèses pour être "complètement immergé dans une famille musulmane pakistanaise vivant à quelques kilomètres".

Le documentaire a été filmé immédiatement après l'attaque terroriste à la Manchester Arena, dans laquelle 22 personnes ont été tuées et 250 blessées. Les chiffres du Home Office publiés cette semaine ont montré une augmentation des crimes de haine Anti islma à la suite des attentats terroristes de Manchester et de Londres cette année.

Après les nouvelles de l'attentat de Manchester, Freeman dit à son hôte, Saima Alvi: "C'est cette communauté qui a élevé ce terroriste." Plus tard, parlant à la caméra, Alvi dit: "C'est très humiliant que je sois cataloguée comme un terroriste. "

Freeman dit d'abord aux musulmans: «Vous les voyez et vous pensez qu'ils vont faire sauter quelque chose.» En traversant un quartier musulman, elle dit: «Vous ne penseriez même pas que c'était l'Angleterre."

Mais, habillée comme une femme musulmane, Freeman éprouve l'hostilité de ses propres voisins. Après, elle dit: "Cela me fait honte de vivre ici. J'étais furieux et outrée à l'intérieur. Mais je me sentais aussi vulnérable. Quel mal faisais-je?

Alvi, 49 ans, affirme que l'expérience de Freeman est «ce à quoi je fais face tous les jours. C'est moi pour la vie. "

Après qu'une bande-annonce du programme a été diffusée il y a quelques jours, il y a eu de critiques nombreuses, démesurées et parfois hors sujet sur les réseaux sociaux.

Voici comment un programme avec un objectif louable s'est transformé en Bombe à polémiques... Ci dessous, un panel de commentaires venant principalement de musulmans mécontents :

Firdos a écrit: "Vous continuez à détourner nos histoires et les déformer. Nous ne sommes pas des costumes d'Halloween. Arrêtez de nous utiliser, nous ne sommes pas une marchandise culturelle. "

Ayesha a tweeté: "Je fulmine. Je viens d'entendre parler du prochain programme @ Channel4 "Ma semaine en tant que musulman". C'est une blague!

Shelina Janmohamed, l'auteure de la génération M: Jeunes Musulmans Changeant le Monde, a déclaré au Guardian: «Accroître la compréhension des musulmans à un moment où les divisions et la haine augmentent - dont certaines sont violentes - est plus vital que jamais.

"C'est une honte si les efforts sont anéantis par des pseudo "erreurs" comme le fait d'avoir noircit la face de Katie, ce qui renforcent plutôt que de contester un tel préjugé. J'espère que le programme laissera transparaître les expériences des musulmans plutôt que d'être une forme de tourisme télévisé. "

Fiyaz Mughal, le fondateur de Tell Mama, une organisation qui surveille les abus et les attaques anti-musulmans, a déclaré que le programme était «absolument choquant» et une «catastrophe complète».

"Pensez juste une seconde si cela a été fait contre la communauté juive. Il y aurait des accusations légitimes d'antisémitisme, qui seraient correctes et claires. Alors pourquoi cela est-il OK pour la communauté musulmane, dans le désir d'atteindre ce que je considère comme un objectif louable? "

"Ils auraient pu simplement prendre une caméra secrète et demander aux femmes musulmanes d'enregistrer ce qui leur arrive chaque jour. Mais ils ont essayé de maximiser leur audience en y ajoutant une torsion, une torsion qui s'est retournée contre eux. "


Alvi, 49 ans, affirme que l'expérience de Freeman est «ce à quoi je fais face tous les jours. C'est moi pour la vie. "

Après qu'une bande-annonce du programme a été diffusée cette semaine, il y a eu des critiques sur les médias sociaux. Une femme appelée Firdos a écrit: "Vous continuez à détourner nos histoires et les déformer, ainsi que les États-Unis. Nous ne sommes pas tes costumes d'Halloween. Arrête de nous utiliser, nous ne sommes pas une marchandise culturelle. "

Ayesha a tweeté: "Je fulmine. Je viens d'entendre parler du prochain programme @ Channel4 "Ma semaine en tant que musulman". Tu dois te moquer de moi.

Shelina Janmohamed, l'auteure de la génération M: Jeunes Musulmans Changeant le Monde, a déclaré au Guardian: «Accroître la compréhension des musulmans à un moment où les divisions et la haine augmentent - dont certaines sont violentes - est plus vital que jamais.

"C'est une honte si les efforts sont déraillés par des erreurs de base telles que" brownfacing "qui renforcent plutôt que de contester un tel préjugé. J'espère que le programme laissera transparaître les expériences des musulmans plutôt que d'être une forme de tourisme télévisé. "

Fiyaz Mughal, le fondateur de Tell Mama, une organisation qui surveille les abus et les attaques anti-musulmans, a déclaré que le programme était «absolument choquant» et une «catastrophe complète».

"Pensez juste une seconde si cela a été fait contre la communauté juive. Il y aurait des accusations légitimes d'antisémitisme, qui seraient correctes et claires. Alors pourquoi cela est-il OK pour la communauté musulmane, dans le désir d'atteindre ce que je considère comme un objectif louable? "

"Ils auraient pu simplement prendre une caméra secrète et demander aux femmes musulmanes d'enregistrer ce qui leur arrive chaque jour. Mais ils ont essayé de maximiser leur audience en y ajoutant une torsion, une torsion qui s'est retournée contre eux. "

Faites vivre cet article, partagez-le à vos connaissances !

Inscris-toi à la newsletter

Les commentaires