Britanniques, Foot, Islam et alors ?

Britanniques, foot, islam, et alors ?

En grande Bretagne, respecter la religion des joueurs en souhaitant "bonne fête" sur les réseaux sociaux est monnaie courante et ne semble pas poser de problème aux supporters...

C'est le cas au CELTIC Glasgow ou les français Olivier Ntcham et Moussa Dembele évoluent. Le club et les fans sont de tradition catholiques mais n'hésitent pas à témoigner respect et soutien à leur joueurs en souhaitant par exemple "Bonne fête de l'EID"

Il est dommage qu'il n'en soit pas de même en france ou les clubs passent sous silence ces fêtes religieuses de peur de "froisser" ou perdre une partie de leurs Fans.
Pourquoi est il si facilement possible de soutenir telle ou telle croyance en grande Bretagne et plus difficile en France ?
On a posé la question à des travailleurs expatriés qui ont souhaité rester anonymes :

"La différence avec les français, c'est que les écossais et les anglais croient fermement en un Dieu, mais aussi en Jésus etc. Il sont donc très respectueux avec le fait religieux tandis qu'en France, c'est le pays des lumières, de la philosophie, du matérialisme mais en aucun de la spiritualité... L'attachement à la religion est plus fragile, démodé... Croire, c'est quelque part pour les faibles d'esprits ou les gens qui traversent une épreuve comme la mort d'un procheetc.

Ce n'est d'ailleurs pas que L'islam qui en est la cible de la laïcité, En france, on ne souhaite ni fêtes juives, ni fêtes Musulmanes en public... et mêmes les fêtes chrétiennes ne sont pas souvent respectées dans le monde privé de l'entreprise, du foot etc. C'est le principe de discretion, de laïcité que nous interprétons parfois comme de l'intolérance".


Cette réponse soulève véritablement l'exception française et son rapport au fait Religieux. Une situation que les croyants doivent essayer de comprendre pour ne pas se sentir exclus ou pas suffisamment considérés.

Par conséquent, vivre sa religion ou sa croyance en France passe par la discrétion selon les moeurs... Malheureusement, les dérives de cette "laïcité" en sont arrivée à des interdictions de signes religieux en lieux publics, dans les écoles etc.

Le modèle français est en totale opposition avec le modèle Britannique, et la clé pour résoudre ce problème passera par une meilleure communication des croyants et une meilleure compréhension des non croyants. Les religieux se doivent de montrer la meilleure image possible et le bien fondé de leur croyance afin que celui qui ne croit pas manifeste davantage de respect et donc moins de rejet.
Il est du devoir des croyants de partager avec diplomatie pour faire comprendre que le fait religieux ne relève pas que de la Tradition, de la radicalisation, de l'échec scolaire ou de la soumission. C'est à cette condition que l'harmonie entre religieux et non croyants sera possible.Ntcham Dembele JANNH NEWSNtcham ID

Faites vivre cet article, partagez-le à vos connaissances !

Inscris-toi à la newsletter

Les commentaires