1ère Musulmane au Congrès Américain?

Fayrouz Saad, une Musulmane au Congrès Américain?

Fayrouz Saad venait de commencer l'université lorsque deux avions ont frappé le World Trade Center le 11 septembre 2001.

Enfant d' immigrés et musulmane pratiquante, Mme Saad a grandi dans la ville américaine a forte communauté arabe de Dearborn, dans le Michigan. Jusqu'à ce point, at-elle dit, elle n'avait personnellement ressenti aucun harcèlement ni discrimination. Mais ses parents, qui avaient immigré du Liban environ 40 ans plus tôt, étaient soucieux.

"Le jour où mes parents sont venus me chercher et ils m'ont emmené à la maison, parce qu'ils s'inquiétaient des dérives anti-arabe et anti-musulman sur le campus, j'ai réalisé. C'était la première fois que je me rendais compte que c'était réel - qu'il y avait un stéréotype contre les Arabes et les Musulmans dans ce pays".

Ses parents la gardaient hors de l'école pendant des jours. Quand elle est retournée à l'Université du Michigan, elle n'avait aucune idée de ce qui l'attendait. En effet, elle a trouvé à son arrivée une ligne d'amis et de voisins à l'extérieur de son dortoir, prêt l'accueillir.

"c'est ça l'Amérique, et c'est ce de ce pays et cet idéal dont je veux faire partie"

Elle a ajouté: "C'est pour cela que je veux me battre. Voilà ce que les gens veulent voir et faire de l'Amérique."

Maintenant âgée de 34 ans, elle espère porter ce combat aux plus hauts niveaux de la politique américaine. Elle se dirige vers le Congrès dans le 11e arrondissement du Michigan, dans l'espoir de remplacer le représentant des hommes blancs, masculin et républicain au bureau - Dave Trott. Si elle réussit, elle sera la première femme musulmane à servir au Congrès américain.

Le challenge est particulièrement symbolique sous l'ère Trump, sous un président qui avait précédemment promis d'interdire tous les musulmans du pays. Mme Saad dit souvent qu'elle ne veut pas faire de "la campagne anti-Trump" et préfère se concentrer sur ses propositions et ses valeurs politiques. Mais, elle admet que "beaucoup de choses pour lesquelles je me bat, beaucoup de choses que je veux voir changé, et une partie de ce qui m'a poussé à courir, c'est de se battre contre son agenda".

Un président dont Mme Saad préfère parler, c'est l'ancien président Barack Obama. S'ellel est élue, elle va partager avec lui la distinction d'être un «premier» - un membre d'un groupe minoritaire qui a franchi un plafond de verre politique pour sa communauté.

Les deux dirigeants partagent également des points de vue politiques similaires, en mettant l'accent sur des questions telles que l'expansion des soins de santé, le soutien aux immigrants et le renforcement des petites entreprises. Ils ont tous deux les racines du Midwest, au moins un parent immigré et un nom qui confond la plupart des Américains.

"En arabe, mon nom signifie pierre précieuse. En anglais, cela se traduit par 17 orthographes différentes sur mon gobelet Starbucks ", a déclaré Mme Saad dans sa première vidéo de campagne.

A suivre...


"

Faites vivre cet article, partagez-le à vos connaissances !

Inscris-toi à la newsletter

Les commentaires