Les jeunes Musulmans, des brûleurs de voiture

Les jeunes Musulmans, des brûleurs de voiture

Les raccourcis et l'ignorance est plus inquiétante lorsqu'elle gagne les classes sociales supposées plus éduquées et mieux instruites. C'est le cas avec ces jeunes soutiens e droite qui mélange arabe et musulmans tout en catégorisant tout le monde dans le même sac. Si tous les fils de musulmans ( entre 4 et 6 millions selon les sondages) étaient "brûleurs de voiture", il ne resterait plus beaucoup de véhicule en circulation...

Selon Aurane Reihanian, président des Jeunes avec Laurent Wauquiez, "les jeunes de banlieue tournent mal parce qu’ils n’ont pas de racines".
Ses propos passent mal. Dans un article de Mediapart, Aurane Reihanian, un proche de Laurent Wauquiez, a dérapé sur la sécurité et l'islam. Âgé de 24 ans, celui qui est président des Jeunes avec Laurent Wauquiez explique que "la première génération de musulmans, ils ont bossé. Ils ne brûlaient pas des voitures comme leurs enfants". Plus loin, il poursuit: "les jeunes de banlieue tournent mal parce qu’ils n’ont pas de racines".

Aurane Reihanian accuse aussi l'idéologie "soixante-huitarde anti-prison, anti-police, égalitariste" d'avoir "détruit la France": "Pourquoi nous rabâcher constamment l’histoire de la colonisation dans les manuels scolaires alors que l’histoire glorieuse de notre pays est mise sous le tapis?", fustige-t-il.


Dans un mail qu'il a adressé à Mediapart et qui a été dévoilé par Le Lab d'Europe 1, Aurane Reihanian dément avoir fait ces déclarations: "Je n’ai pas prononcé cette phrase de la sorte", explique-t-il. "L’idée était de vous expliquer que les musulmans de la première génération avaient travaillé et s’étaient intégrés sans avoir de revendications communautaristes et sans sombrer dans la délinquance et qu’à cette époque, on ne brûlait pas des voitures".

Faites vivre cet article, partagez-le à vos connaissances !

Inscris-toi à la newsletter

Les commentaires