Trum a mis le feu au monde musulman

Trum a mis le feu au monde musulman

Les manifestations ont continué dimanche dans le monde musulman contre la décision de Washington. Le président américain Donald Trump a reconnu mercredi Jérusalem comme capitale d'Israël.

Au Liban, plusieurs centaines de manifestants pro-palestiniens se sont rassemblés près de l'ambassade américaine située dans la localité de Awkar, au nord de la capitale Beyrouth. Ils ont été empêchés d'atteindre le complexe par une porte métallique qui barrait le chemin menant à l'ambassade.
Les forces de sécurité ont tiré des gaz lacrymogènes et fait usage de canons à eau pour repousser les manifestants. Plusieurs personnes ont été blessées par des pierres et des gaz lacrymogènes.
Les manifestants, qui brandissaient des drapeaux palestiniens et libanais et portait des keffiehs palestiniens à carreaux noir et blanc, ont scandé des slogans contre le président américain. Un groupe a brûlé une effigie de M. Trump. Parmi les manifestants se trouvaient des membres de groupes palestiniens ainsi que des islamistes et des partisans de la gauche libanaise.
Des centaines de milliers de réfugiés palestiniens vivent au Liban, y compris ceux qui ont fui ou ont été expulsés de leurs maisons après la création d'Israël en 1948, ainsi que leurs descendants. Israël a occupé le sud du Liban pendant 22 ans avant de retirer ses troupes en 2000, mais les deux pays restent techniquement en guerre.
"Plus grande responsabilité"
A Djakarta, la capitale indonésienne, plusieurs milliers de personnes ont manifesté devant l'ambassade des Etats-Unis pour protester contre la décision américaine.
Sohibul Iman, le président du Parti de la justice et de la prospérité (PKS), formation islamiste d'opposition controversée, a déclaré aux manifestants que l'Indonésie, en tant que plus grand pays musulman du monde, avait "la plus grande responsabilité en ce qui concerne l'indépendance de la Palestine et la gestion de Jérusalem".
Le ministre indonésien des Affaires étrangères s'est envolé dimanche pour la Jordanie pour y rencontrer ses homologues palestinien et jordanien et "transmettre le plein soutien de l'Indonésie à la Palestine".

Faites vivre cet article, partagez-le à vos connaissances !

Inscris-toi à la newsletter

Les commentaires