McDonald's, Hijab, incident à Londres.

McDonald's, Hijab, incident à Londres.

McDonald's s'est excusé suite à un épisode de discrimination envers une jeune musulmane. En effet, cette jeune femme s'est vu signifier de retirer son foulard ou de quitter le restaurant de la chaîne, sous prétexte qu'elle pouvait représenter une menace pour la sécurité.

L'étudiante de 19 ans, qui a demandé à ne pas être nommée, a déclaré avoir été arrêtée dans un McDonald's du nord de Londres par un gardien de sécurité qui lui a sommée à plusieurs reprises d'enlever son hijab jeudi soir.

Suite à son refus, le garde semblait choqué mais a continué à insister. Elle a décidé de filmer l'incident sur son téléphone. Un ami l'a ensuite téléchargé sur Twitter en son nom.

Dans la vidéo, la femme, qui est une musulmane britannique d'origine moyen-orientale, demande au garde pourquoi elle ne peut pas entrer dans le McDonald's. Il répond: "Il faut juste l'enlever."

"Ce n'est pas juste une question d'enlèvement. Je le porte pour des raisons religieuses et je n'en ai pas honte, et je ferai la queue et j'obtiendrai la nourriture que je veux, parce que ce n'est pas normal », répond-elle.
Un membre du public intervient pour dire au gardien de sécurité qu'il ne peut pas demander à la femme de retirer son hijab, ce à quoi il répond: «Cela ne vous regarde pas».

Quand la femme dit "c'est ridicule", un membre du personnel répond "ne sois pas impoli" et lui demande d'arrêter de filmer.

L'étudiant a déclaré au magazine anglais Guardian que cela lui semblait irréel. " j'ai vu tant de vidéos comme ça et que ça m'arrive à moi ... J'étais circonspecte".

"L'ami avec qui j'étais était choqué et effrayé, et a dit que c'était une situation risquée. Quand ce fut fini, j'ai finalement réalisé comment ces situations peuvent devenir dangereuses.

"Je n'entrerai plus jamais dans un McDonald", a-t-elle ajouté.

Un porte-parole de McDonald's a déclaré que la chaîne "n'a pas de politique en place qui restreint ou empêche quiconque porte un hijab, ou tout autre vêtement religieux, d'entrer" dans un de ses restaurants.

Elle a déclaré: "Nous accueillons les clients de toutes confessions et souhaitons présenter des excuses au client car cette situation n'aurait pas dû avoir lieu. Nous prenons cette question très au sérieux et nous abordons la question avec les personnes impliquées. "

Faites vivre cet article, partagez-le à vos connaissances !

Inscris-toi à la newsletter

Les commentaires