Macron dégage Boubakeur

Macron dégage Boubakeur

Le président Emmanuel Macron a reçu les autorités religieuses jeudi dernier à l'Elysée.

Sauf que Dalil Boubakeur, le recteur de la Grande mosquée de Paris, une des plus grandes institutions musulmanes en France, n'était cette fois pas sur la liste des invités, alors qu'il était généralement convié. Mécontent, il a annoncé le retrait de la Grande mosquée de Paris du Conseil français du culte musulman (CFCM).

la réaction de Boubakeur a été immédiate
"Il est surprenant que l'institution religieuse musulmane la plus emblématique de France, fruit d'une loi d'État pour manifester la reconnaissance de la Nation aux milliers de soldats musulmans morts pour la France durant la Première Guerre mondiale, soit ainsi marginalisée voire ostracisée", a regretté Dalil Boubakeur, 77 ans, dans un communiqué.

Le recteur s'estime marginalisé depuis qu'il a laissé les commandes du CFCM en 2015, et fait régulièrement des sorties fracassantes, souvent suivies de retours plus discrets

"Prenant acte de cette injuste et inexplicable mise à l’écart, la grande mosquée de Paris décide, par conséquent, de se retirer de toutes les instances du CFCM et de ne plus participer à toute initiative émanant des pouvoirs publics sur l’organisation du culte musulman", lit-on en conclusion.
Fondé en 2003 à l'initiative de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, le CFCM sert notamment d'intermédiaire avec les pouvoirs publics.

Macron avance selon ses idées, il en va de même avec son intégration de l'islam en france... Une bonne chose ? peut être que oui vu la réaction orgueilleuse de D.Boubakeur...

Faites vivre cet article, partagez-le à vos connaissances !

Inscris-toi à la newsletter

Les commentaires