Canada, une agression et des spectateurs

Canada, une pression et des spectateurs

Un homme de 46 ans a été accusé d'avoir agressé une adolescente musulmane dans un train de banlieue bondé de Vancouver. Les Canadiens se demandent pourquoi une seule personne est intervenue pour l'aider.

Noor Fadel, 18 ans, parlait à une amie au téléphone alors qu'elle rentrait du travail ce lundi. «Tout d'un coup, j'entends juste cet homme commencer à crier ces mots insultants (...) Je ne faisais pas attention à lui jusqu'à ce qu'il se lève. Il avait un regard très agressif. "

L'homme qu'elle a décrit comme étant blanc, a commencé à lui jurer dans un mélange d'arabe et d'une autre langue. "Et puis il m'a traité de salope et a dit toutes sortes d'injures ", selon la jeune femme qui porte un hijab. "Et il m'a dit qu'il allait me tuer et tuer tous les musulmans."

Fadel, née au Canada et de parents irakiens, déclare repousser régulièrement les commentaires de personnes qui lui demandent de retourner dans son pays, mais cette fois, elle a été surprise par l'agressivité de son assaillant.

L'homme a essayé de l'attraper et de mettre sa tête sur son entrejambe, dit-elle. "Et j'ai regardé les passagers", a-t-elle dit. "Et tout le monde voyait. Mais ils étaient tous assis. Personne ne s'est levé, personne n'a dit un mot. "
Elle s'est retourné vers les passagers "A la seconde où j'ai regardé les passagers, il m'a frappé sur le visage. puis il a dit "Frappe-moi, ". "Et il ne cessait de me traiter de putain et il m'appelait salope et il parlait de ma mère."

Jake Taylor, un cuisinier qui était assis à proximité a couru et a poussé l'homme loin d'elle, le forçant à descendre du train à l'arrêt suivant.

Fadel, qui a décrit Taylor comme son «héros», est parvenue à prendre une photo de son agresseur présumé avant de descendre du train. Taylor est restée avec elle alors qu'elle sortait à l'arrêt suivant et pour appeler la police, toujours sous le choc.

Quelques heures plus tard, la police a arrêté Pierre Belzan pour agression et violences.

Fadel a posté un peu plus tard un compte rendu de ce qui s'est passé sur les réseaux sociaux. «Cela m'attriste que tant de gens aient regardé que j'étais attaquée et agressée simplement à cause d'un homme qui ne savait rien de moi mais qui a choisi de me juger en fonction du hijab que je porte», écrit-elle.

La jeune femme a reçu des milliers de réponses , y compris de la part de centaines d'autres femmes musulmanes du Canada qui ont déclaré avoir également subi des violences islamophobes.

Mais au Canada, la discussion est maintenant porté sur le fait que Taylor, ce jeune cuisinier canadien fut le seul personne à intervenir, soulignant l'effet de spectateur.

cette histoire renvoi vers les coups mortels portés aux deux hommes à Portland, en Oregon, qui ont tenté de protéger deux femmes contre une agression anti-musulmane. Les responsables du transport en commun à portland avaient déclaré que personne dans le train n'avait tiré l'alarme d'urgence.

Le même débat a eu lieu dans le sud-ouest de l'Ontario, où un homme brandissant un bâton de baseball a attaqué jeudi une famille dans le stationnement d'un centre commercial. Cette fois encore, aucune assistance.

À Vancouver, Fadel a déclaré qu'elle n'avait rien contre ceux qui ont choisi de ne pas intervenir. "Je ne peux qu'imaginer ce que je ferais", a-t-elle dit. "J'espère que je me lèverai aussi. Mais honnêtement, ces jours-ci, vous ne savez pas ce que les gens peuvent faire si vous vous levez.

Faites vivre cet article, partagez-le à vos connaissances !

Inscris-toi à la newsletter

Les commentaires