23 civils membre d'une famille tués

23 civils membre d'une famille tués

La coalition internationale a récemment reconnu avoir tué involontairement plus de 800 civils lors des quelque 30'000 frappes aériennes opérées en Irak et en Syrie depuis sa formation en 2014 (ici des images diffusées par l'organe de propagande de l'EI, Amaq, à Boukamal).

Vingt-trois civils d'une même famille ont péri mercredi avant l'aube dans des raids aériens de la coalition soutenue par Washington en Syrie, a annoncé une ONG. Les frappes ont visé un village tenu par l'Etat islamique (EI) dans la province de Deir Ezzor (est).
"Huit enfants et six femmes" figurent parmi les victimes, a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Les victimes, toutes d'une même famille - des cousins et des frères avec leurs enfants -, se cachaient dans une maison du village de Jerzi après avoir fui les combats dans un village voisin.
Un porte-parole de l'armée américaine a déclaré qu'une enquête serait ouverte sur ces pertes civiles présumées, tout en soulignant que la coalition frappe "uniquement des cibles militaires valides". "Notre processus de ciblage est soumis à des règles strictes et nous déployons des efforts extraordinaires pour protéger les non-combattants", a-t-il assuré par courrier électronique.
La coalition internationale dirigée par les Etats-Unis soutient une offensive des Forces démocratiques syriennes (FDS), une coalition arabo-kurde, sur la rive est de l'Euphrate, dans la province de Deir Ezzor. Deir Ezzor est largement contrôlée par le régime syrien, qui a chassé les djihadistes de la plus grande partie de cette région.
La coalition internationale a récemment reconnu avoir tué involontairement plus de 800 civils lors des quelque 30'000 frappes aériennes opérées en Irak et en Syrie depuis sa formation en 2014.

Faites vivre cet article, partagez-le à vos connaissances !

Inscris-toi à la newsletter

Les commentaires