MYRIAM SOUMARÉ, UNE ATHLÈTE MUSULMANE QUI A MARQUÉ LA FRANCE

Myriam Soumaré, championne et musulmane

Myriam est une jeune athlète de 29 ans, souriante, généreuse et douée. Elle est aujourd’hui considérée comme l’un des personnages les plus sympathiques de l’athlétisme français et a choisi de se retirer des pistes après une année sabatique.

Championne d’Europe en 2010 du 200 mètres, elle ne participera donc pas aux prochains Jeux Olympiques de Rio en 2016. Elle laisse l’équipe de France de 4x100m féminin derrière elle, équipe qui espérait bien obtenir une nouvelle médaille à ses côtés.

» Je n’ai pas vraiment repris l’entraînement et je préfère être honnête plutôt que de dire que je m’entraîne alors que je ne fous pas une cacahuète. Mais je ne sais pas si c’est une parenthèse ou si j’ai raccroché les pointes. » a-t-elle expliqué à l’Equipe ce mercredi 24 février.

En dehors de ses remarquables performances, Myriam était une figure exemplaire pour l’Islam en France qui s’est faite remarquer par sa volonté de porter le foulard, bien qu’elle le retirait pour courir. En 2010, les médias s’en était violemment pris à elle lorsqu’elle fut reçu à l’Elysée avec ses compatriotes médaillés européens.

La jeune femme, d’origine mauritanienne s’était à l’époque exprimée sur le port du voile : «Le foulard, pour certains, je le porte trop, et pour d’autre pas assez. Je le portais avant même de faire de l’athlétisme. Ma grande sœur ne le porte pas et c’est son choix. Quant à ceux qui me reprochent de courir en brassière et jambes nues, je leur dis que ce n’est pas leur problème. Il n’y a personne entre le croyant et Dieu ».

Aujourd’hui Myriam souhaite se consacrer à son petit garçon de 8 mois et à son métier d’assistante puéricultrice. Puisse Allah la guider pour la suite de son chemin.

Faites vivre cet article, partagez-le à vos connaissances !

Inscris-toi à la newsletter

Soraya Ben BrahimRédactrice

Agée de 21 ans, je suis actuellement en stage pour mon marketing chez hayet et je perfectionne mes talents en redaction web. Vous pouvez m'écrire à soraya@hayet.com

Les commentaires