Le voile ou  la Finale

le-voile-ou-la-finale

Le président de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes de football assure que tout port de signes ou tenues religieux est interdit.
C'est une étudiante de 19 ans, en service civique dans le club de football de l'AS Surieux, à Échirolles, près de Grenoble, en Isère. Essia Aouini y entraîne deux équipes de filles, dont l'une vient de se qualifier pour la finale de la Coupe Rhône-Alpes. Mais, le 6 mai prochain, il n'est pas sûr qu'elle puisse accompagner ses joueuses au stade: depuis au moins deux ans, Essia porte le voile et refuse de l'enlever.
«On n'ira pas jouer cette finale sans elle !»

Faites vivre cet article, partagez-le à vos connaissances !

Inscris-toi à la newsletter

Nabil Rédacteur

Passionné de l'internet depuis que je suis né dedans, j'écris sur des sujets divers et variés. Vous pouvez m'écrire à nabil@hayet.com

Les commentaires